Créer un gîte écologique : les 3 points indispensables

Après avoir recensé les aspects techniques tels que l’élaboration du business plan, le respect de la réglementation en vigueur, ou encore le choix des matériaux, dans le précédent article “Créer son hébergement insolite : les erreurs à éviter”, nous souhaitons aujourd’hui vous aider à mieux visualiser les indispensables pour offrir à vos futurs voyageurs une expérience hors-du-commun. En effet, il est nécessaire d’élaborer en amont les conditions qui feront de votre futur village touristique un concept solide et durable, s’inscrivant pleinement dans la tendance du glamping


1. Trouver la parcelle idéale

Tout d’abord, il faut définir la surface sur laquelle votre domaine prendra place. Cela dépendra de la nature de votre idée : nombre d’hébergements envisagés, type d’espace utilisé, budget disponible… Définir précisément ces éléments vous permettra d’estimer la superficie minimale à prévoir. Attention, l’analyse de la région d’implantation est à prendre en compte pour évaluer le potentiel touristique et l’offre déjà présente aux alentours.

Par ailleurs, il faut examiner l’état général de votre terrain. En effet, l’aspect visuel est primordial et permettra à votre site de glamping d’être plus attrayant. Ainsi, plusieurs éléments naturels sont à privilégier. Concrètement, le mieux est d’inclure une zone arborée donnant du contraste à la structure et permettant d’avoir des logements ombragés. La présence d’un espace aquatique naturel peut également être un atout pour permettre aux futurs vacanciers de se prélasser au bord d’un étang, d’un lac, ou même d’un ruisseau.  En effet, si votre cœur de cible vise une clientèle plutôt familiale, la présence d’un point d’eau donne une ambiance conviviale et un charme considérable à votre domaine qui ravira petits et grands.

2. Bien connaître les procédures administratives et juridiques 

Étape laborieuse mais obligatoire, cette partie vise à connaître et à respecter les dispositions légales en vigueur dans votre projet entrepreneurial. 

Comme évoqué dans notre précédent article, le choix du concept et la visualisation du budget disponible sont les premiers points à définir avant de vous lancer dans l’élaboration du business plan. Cette démarche incontournable, qui doit inclure une étude de marché complète (définition du marché, analyse de l’offre, de la demande, et de l’environnement) , servira à démontrer la viabilité de votre projet. Ces documents seront essentiels pour élaborer une stratégie commerciale et marketing efficace.  Par ailleurs, il existe différentes réglementations selon la taille de votre futur village touristique : une capacité d’accueil de moins 15 personnes nécessite seulement de remplir un document Cerfa tandis qu'au-delà de ce nombre, des normes plus spécifiques concernant l’accessibilité, la sécurité et l’incendie sont à respecter.

Nous l’avons expliqué dans notre article “Créer son hébergement insolite : les erreurs à éviter”, l’urbanisme représente une contrainte considérable pour les porteurs de projets d’hébergement insolite. Cependant, certains types de logements peuvent faciliter les démarches d’aménagement. En effet, l’obtention d’un permis de construire n’est pas forcément nécessaire pour toutes les structures habitables. A titre d’exemples, nos hébergements insolites ne dépassant pas une surface de 20 m2 ne nécessitent pas de permis de construire, et s’inscrivent dans un choix stratégique pour un développement plus rapide de votre domaine hôtelier.

3. Aménager les logements de manière fonctionnelle 

Depuis la crise du Covid-19 et ses périodes de confinement à répétition, il est certain que la notion d’espace est devenue primordiale pour la plupart des personnes en quête de bien-être et de tranquillité. Ainsi, fini les logements entassés les uns à côté des autres, la tendance est aux surfaces calmes et privatives.  De même, l’ensemble de votre concept doit garder une certaine cohérence. Ainsi, la proposition de structures trop différentes pourrait brouiller la vision générale et le positionnement spécifique que vous souhaitez donner à votre projet hôtelier. L’important est de privilégier la qualité à la quantité, en garantissant une offre d’hébergement qui correspond à vos objectifs, tout en répondant aux attentes de votre clientèle cible. Choisir l’emplacement des structures d’hébergement nécessite d’examiner en amont les différentes orientations que vous souhaitez proposer à vos futurs clients. Divers éléments sont alors à prendre en compte tels que le taux d’ensoleillement et la trajectoire du vent. Certains vacanciers favorisent une bonne exposition au soleil tandis que d’autres préfèrent les coins ombragés, à vous de varier les possibilités. Au final, pour offrir une réelle expérience écologique et innovante aux voyageurs, rien de mieux que de leur proposer une immersion totale en pleine nature.  Un séjour réussi dans votre futur ecolodge dépendra alors de la solidité de votre projet en amont. Gardez alors à l’esprit les précédents points, indispensables pour créer un hébergement insolite à succès !















Fondé en 2011, FUGU® est spécialisé en Structures Nomades & Architectures Innovantes pour l’événementiel et l’hôtellerie

En cliquant sur "Accepter tous les cookies", vous acceptez que des cookies soient stockés sur votre appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser son utilisation. Consultez nos Mentions Légales pour plus d'informations.